visite apprenante à marmande

Les "visites apprenantes" : une autre façon de partager l'expérience

Des échanges sur la gestion des biodéchets

Le désir de « visites apprenantes », est apparu fin 2021, lors d’une journée d’échange de pratiques sur la Transition écologique solidaire dédiée aux activités de maraîchage à l’ecopôle alimentaire La Chaponnière de la Régie de Territoire de Vierzon. Entre deux confinements, il apparaissait urgent de se retrouver pour incarner les communautés de pratique du Mouvement des Régies.

La première visite apprenante a eu lieu à Mainvilliers le 22 juin 2022 autour du compostage électromécanique. Puis les Régies de Quartier du groupe de travail compostage ont choisi de s’intéresser au compostage en andain, dans la Régie en préfiguration Environnement plus à Marmande. « C’est une technique traditionnelle très intéressante qui permet de ne pas dépendre d’une machine » explique Flore-Anaïs Brunet, cheffe de projet Si T’es Jardin.

Jimmy Marchand, coordinateur chargé de développement du pôle valorisation de la structure, a témoigné lors de la visite le 8 septembre 2023. Il précise : « L’idée de cette rencontre, c’était de proposer un modèle low tech, le plus éco responsable possible. » La veille, les participants avaient pu découvrir le compostage électromécanique à la Régie de Territoire de la Vallée du Lot.

Visite apprenante marmande

À Marmande, le projet a été lancé en janvier 2022 en partenariat avec la société coopérative Au ras du sol, qui apporte son savoir-faire matériel et technique. Vingt-cinq tonnes de déchets organiques ont été traitées la première année. « On espère atteindre notre objectif de 200 tonnes en 2024 » ajoute Jimmy Marchand, un chiffre qu’il sait modeste par rapport à de grosses structures mais adapté au travail avec des collectivités locales.

Des échanges sur le numérique… non virtuel !

Le modèle des visites apprenantes s’est aussi développé du côté du Club 404 créé en 2021, toujours dans l’esprit d’une communauté de pratique, dédiée cette fois au numérique. À Montauban, les 26 et 27 septembre 2023, Anthony Cassan, nouveau conseiller numérique de la structure où il est animateur multimédia depuis trois ans, a fait le programme, géré les inscriptions, le déroulé et la mobilisation des partenaires.

« Le rôle de l’équipe du Mouvement, ce n’est pas forcément d’organiser, mais de faciliter les échanges et les mises en relation » estime Julien Daniel, chef de projet gestion-finances et développement au Mouvement des Régies. Il ajoute : « Le Mouvement apporte de la ressource pour les déplacements, l’hébergement, la restauration. » « Être moins des animateurs que des facilitateurs serait l’idéal » complète Flore-Anaïs, mais ce n’est pas toujours le cas.

« Neuf personnes étaient présentes, dont Julien, se souvient Anthony Cassan, pour découvrir notre action sur la continuité éducative. » Durant la période de confinement, la Régie s’est engagée à prêter des ordinateurs à des jeunes qui en avaient besoin pour suivre les cours. L’action s’est poursuivie, allant jusqu’à la remise d’ordinateurs reconditionnés. « Le jour de la visite, poursuit Anthony Cassan, il y avait un atelier de sensibilisation avec parents et enfants, en présence des partenaires. »

« Il faut faire faire en sorte que l’ordinateur qui arrive à la maison ne soit pas juste la nouvelle console de jeu, mais bien un outil de continuité éducative pour les enfants et aussi d’accès aux droits pour les parents » rappelle Julien Daniel qui garde un souvenir attendri de la rencontre avec les familles : « C’était assez drôle, car les enfants connaissaient bien mieux le sujet que les parents. »